Quel support réfractaire dans le four

Généralement on utilise un plateau creux rempli de plâtre lissé sur lequel on dépose les verres en vue de la cuisson des grisailles, émaux, fusing, etc. Cette surface demande à être refaite à chaque usage, et rend difficile la superposition de plateaux. Cette superposition est nécessaire dans un four cubique de 40x40x40cm comme le mien afin de gagner du temps et économiser l’énergie. Pour pallier ces problèmes j’ai utilisé successivement mes matériaux ci-après.

Plaque de VITROCÉRAM enduite de séparateur (impératif). Ce produit est un verre réfractaire utilisé comme paroi transparente des inserts de cheminée. Il résiste bien à la température  et aux chocs thermiques. Néanmoins il est fragile à manier et la température de travail est limitée à 750°C par le séparateur.  Il peut casser sans raison connue et coûte très cher. J’ai dû l’abandonner pour ces raisons.

- Plaque de GRÉCERAM enduite de séparateur.  Ce matériau est utilisé pour le pavage des sols et est vendu dans les magasins de  bricolage. Il est cuit  à 900/1000°C et peut se découper facilement avec un disque diamanté. Il peut avoir des textures intéressantes et le séparateur adhère bien sur sa surface.  Je pensais avoir trouvé le Graal, jusqu’à ce qu’une plaque (40cmx40cm) puis une autre se casse lors d’une chauffe de cuisson de grisaille entrainant la détérioration des pièces de verre peintes. 

- Plaque de FEUTRE RÉFRACTAIRE.  Les produits ci-avant  sont fragiles et ont une masse calorifique importante. La plaque de feutre réfractaire n’a pas ces inconvénients de plus son prix reste accessible lorsqu’elle est achetée directement chez le producteur. J’utilise  des plaques de 30x40x1 à 1,3 cm découpées dans un format standard (100x60cm) que j’achète chez PROSIREF à 69 Lozanne (http://www.prosiref-boutique.com/). Ce feutre tient à 1000°C en continu, à une surface lisse et une autre ondulée intéressante pour donner du relief au verre plat. Il nécessite du séparateur, et demande une pré-cuisson bien à plat et supporté, avant premier usage afin de cuire et évacuer les liants qui se déposeraient sur les verres. Ce feutre reste rigide par la suite mais demande à être soutenu si les pièces de verre sont lourdes. Il faut renouveler le séparateur après 3 ou 4 usages comme sur tous les supports. 

Attention, lors de l’usage d’un fondant, celui-ci ne doit pas être en contact avec le support quel qu’il soit, car il va adhérer surtout lors de la première cuisson du verre décoré.