Crépuscule sur la Loire

Création : 
Octobre 2016
Hauteur : 
35 cm
Largeur : 
93 cm
Exposé au Prieuré de Saint la Varenne 49250

Ce vitrail fait suite aux trois vitraux disposés dans l’escalier de la tour du Prieuré de St Rémy la Varenne (49). Il est inséré dans l’imposte de la porte extérieure et était prévu être exécuté simultanément aux autres vitraux de la tour. Son sujet n’étant pas alors précisé, le projet est resté 2 ans en suspend. Chacun des vitraux de la Tour comporte un soleil en fronton correspondant à la saison du sujet représenté, savoir : printemps, été et automne. Il pouvait paraître logique de trouver un sujet hivernal ! L’imposte étant à l’ouest j’ai préféré représenter un coucher de soleil sur la Loire qui passe auprès du bourg. Partant de cette idée et en écho aux évènements terroristes récents, ainsi qu’aux « bruits de bottes » dans le monde oriental et asiatique,  je me suis laisser aller à inclure dans cette représentation une partie de mes sentiments et de mes craintes.

Au loin le soleil se couche auréolé de tous les fantasmes et les peurs que la nuit peut engendrer . Il répand sur le fleuve une tache rouge sang qui s’étale progressivement sur sa surface calme et bleue. Le fleuve couleur azur symbole du temps qui s’écoule et de la douceur de vivre, sort de la période sombre de la seconde guerre. Il déborde de son cadre car nous n’arrivons plus à contenir le cours des évènements. La barque échouée sur la berge sauvage et réduite symbolise le peu qu‘il reste de cette vie calme et naturelle. En opposition la rive rectiligne supérieure représente le monde ordonné et contraignant qui nous gouverne depuis plusieurs siècles sous la férule des religions et des industries. Des nuages sombres couvrent les plaines agricoles.

La partie droite du vitrail, comporte trois verres gravés de la signature des maitres vitrailliste qui réalisèrent la vitrerie précédemment en place à cette imposte. Je les ai inclus dans un ciel étoilé comme témoin de notre passé et voulu leur rendre hommage en tant que mes pairs de cet art. Le filet de cette partie est en miroir afin que chacun se regarde et évalue sa responsabilité dans l’évolution des évènements actuels.